Physiologus

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb120116147

prose

Encyclopédies, géographie, sciences de la nature (connaissance du monde)

0301-0500

305

  • F.J. Carmody, Physiologus Latinus: editions preliminaires versio B, Paris, 1939.
  • F.J. Carmody, Physiologus Latinus versio Y, dans University of California Publications in Classical Philology, 12 (1941), p. 98 sq.
  • Theobaldi «Physiologus», edited with introduction, critical apparatus, translation and commentary by P.T. Eden, Leiden ; Köln : E.J. Brill, 1972.
  • N. Henkel, Studien zum Physiologus im Mittelalter, Tübingen, 1976.
  • G. Orlandi, "La tradizione del Physiologus e i prodromi del Bestiario latino", dans L'uomo di fronte al mondo animale nell'alto medioevo, Spoleto, 1985, t. II, 1057-1106.
  • B. Van den Abeele, "Bestiaires médiévaux. Nouvelles perspectives sur les manuscrits et les traditions textuelles", dans Communications présentées au XVe colloque de la Société internationale renardienne (Louvain-la-Neuve, 19-22.08.2003), Louvain-la-Neuve, 2005.
  • Traduit en latin avant le VIIe siècle, circule en Occident en plusieurs versions qui correspondent aux diverses traductions du texte et aux étapes de leur modification au cours de la circulation. Les versions principales sont nommées B, C, Y par les spécialistes.
  • Une version du Physiologus très répandue dans les écoles (sous le titre Physiologus Theobaldi ?) : plus de 235 mss d’après Baudoin van den Abeele.
  • Une autre version, très répandue aussi, circule sous le titre : Dicta Chrysostomi (au moins 40 mss.).
  • Nombre de manuscrits d'après Emmanuelle Kuhry (15/02/2023)

Signaler un complément d'information

Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de Physiologus, , dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2024 (permalink : https://fama.irht.cnrs.fr/oeuvre/268794). Consultation du 23/05/2024.

Physiologus