Speculum majus

Vincentius Bellovacensis (1190?-1264?)

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12148950d

prose

Encyclopédies, géographie, sciences de la nature (connaissance du monde); Historiographie, prophéties, biographies non hagiographiques

1241-1250

383

  • Speculum quadruplex sive Speculum majus, 4 vol., Graz : Akademische Druck- u. Verlagsanstalt, 1964-1965 (Fac-sim. de l'éd. de, Douai, 1624).
  • G.G. Guzman, "A growing tabulation of Vincent of Beauvais' Speculum historiale manuscripts", Scriptorium 29 (1975), 122-125.
  • M.-C. Duchenne, G.G. Gregory, J.B. Voorbij, "Une liste des manuscrits du Speculum historiale de Vincent de Beauvais", Scriptorium 41 (1987), 286-294.
  • G.G. Guzman, "Manuscripts of the Speculum Historiale of Vincent of Beauvais in the Vatican Library", Manuscripta 32 (1988), 20-27.
  • G.G. Guzman, "Work in progress on Speculum historiale manuscripts", Vincent pf Beauvais Newsletter 15 (1990), 11.
  • G.G. Guzman, "Additional manuscripts of the Speculum historiale of Vincent of Beauvais in the Vatican Library : I", Manuscripta 35 (1991), 35-38 ;
  • G.G. Guzman, "Additional manuscripts of the Speculum historiale of Vincent of Beauvais in the Vatican Library : II", Manuscripta 38 (1994), 68-73.
  • Kaeppeli IV, n. 3982-3987 (liste de mss pour chaque partie de l’œuvre, la somme est de 383 mss).
  • U. Neddermeyer, Von der Handschrift zum gedruckten Buch, 2 vol., Wiesbaden, 1998, vol. II, p. 746 (signale 248 mss pour le Speculum historiale sans en donner la liste).
  • M. Paulmier-Foucart, M.-C. Duchenne (coll.), Vincent de Beauvais et le Grand Miroir du monde, Turnhout, Brepols, 2004.
  • Johannes B. Voorbij, Het ‘Speculum Historiale’ van Vincent van Beauvais. Een studie van zijn ontstaansgeschiedenis, Groningen, 1991 (liste de mss. p. 288-338).
  • Eva Albrecht, De ontstaansgeschiedenis en de compilatie van het Speculum naturale van Vincent van Beauvais († 1264), 2 vol., thèse à la Katholieke Universiteit Leuven, 2007. (liste aux p. 1-6 du volume d’annexes)
  • Le Speculum maius fut composé à partir d’une documentation collectée par le dominicain Vincent de Beauvais et une équipe de frères dans le nord de la France et le sud de la Belgique actuelle (Picardie, Beauvaisis, Cateau-Cambrésis, Hainaut). Il a connu deux versions principales. L’une est en deux parties (Vincent de Beauvais l’appelle bifaria), compilée en deux Specula avant 1245 (Speculum historiale et Speculum naturale), et l’autre en trois parties (appellée trifaria) terminée avant 1259, constituée d’un Speculum historiale (prologue et 32 livres) et d’un Speculum naturale (prologue et 32 livres) largement augmentés et d’un Speculum doctrinale inachevé en 17 livres (dont le prologue). Cependant, on conserve des états du prologue général, le Libellus apologeticus, qui prévoient une version en quatre parties (quadrifaria), avec un Speculum morale, qui a été réalisé plus tard (c. 1304) dans le milieu franciscain et est donc apocryphe.

  • L’édition de référence, Speculum quadruplex, Douai 1624, ne compte pas le prologue comme étant le premier livre, il y a donc un décalage de numérotation avec les versions manuscrites ; en outre, dans cette version, les éditeurs ont souvent complété les citations d’auteurs.
  • Le Speculum maius était destiné à être une Bibliotheca bibliothecarum et à servir « à la rédaction des livres », en particulier pour les prédicateurs. Il connut un succès considérable jusqu'au 17e siècle ; il reste à en mesurer l’ampleur par son utilisation dans les sermons en particulier, un genre littéraire qui devait constituer son utilisation première.
  • On peut dénombrer près de 300 volumes manuscrits qui contiennent au moins un livre du Speculum maius (parfois donc une partie d’un des trois Speculum, puisqu’ils tenaient chacun la place de 2 à 4 volumes). De nombreuses copies étaient partielles depuis l’origine.
  • De l’exemplaire presque complet de la Sorbonne, aujourd’hui en six volumes, copié au 14e siècle, il ne manque que le volume qui contenait la deuxième partie du Speculum naturale (ou Speculum creaturarum) :
    - S. naturale, livres I-XVI : Paris, Bibliothèque de la Sorbonne, 52 ;
    - S. historiale : Paris, Bibliothèque de la Sorbonne, 54, livres I-VIII ; Paris, Bibliothèque de la Sorbonne, 55, livres IX-XVI ; Paris, Bibliothèque de la Sorbonne 56, livres XVII-XXV,1 ; Paris, Bibliothèque de la Sorbonne, 57, livres XXV-XXXII ;
    - S. doctrinale, livres I-XVIII : Paris, Bibliothèque de la Sorbonne, 53.
  • Un exemplaire complet a été copié pour l’abbaye cistercienne de Cambron vers 1280. Les volumes en sont dispersés dans plusieurs bibliothèques actuelles, et deux volumes restent à retrouver.
  • Le Speculum historiale, dont la chronique s’étend jusque 1254, a connu de loin la plus grande diffusion (près de 200 manuscrits, dont bon nombre partiels). On a pu en identifier cinq étapes de composition d’après la tradition manuscrite. Il ne contient pas seulement une chronique mais également bon nombre de florilèges d’auteurs et de vies de saints et d’hommes illustres. Généralement, il est copié en quatre gros volumes.
  • Pour le Speculum naturale : Kaeppeli IV, n. 3982 (liste de 48 mss). Pour le Speculum naturale "Memoriale temporum" : Kaeppeli IV, n. 3983 (3 mss). Pour le Speculum doctrinale : Kaeppeli IV, n. 3984 (20 mss). Pour le Speculum doctrinale "Liber de dictis et floribus philosophorum et poetarum secundum ordinem alphabeti", vel "Auctoritates diversorum philosophorum et poetarum compilate a fr. Vincentio lectore de prov. Francie ord. Pred." : Kaeppeli IV, n. 3985 (8 mss). Pour le Speculum historiale : Kaeppeli IV, n. 3987 (305 mss).
  • La liste de manuscrits la plus à jour pour les trois Specula est consultable ici : http://www.vincentiusbelvacensis.eu/mss/mss1.html On peut y ajouter de nombreux fragments. Cette liste tient compte de toute la bibliographie antérieure (par ex. Kaeppeli IV, n° 3982, 3983, 3984, 3985, 3987).
  • Pour un état de la recherche sur le Speculum maius : http://atelier-vincent-de-beauvais.irht.cnrs.fr/ et sur le plan des Specula et la comparaison des chapitres pour le passage de la version bifaria à la trifaria : http://atelier-vincent-de-beauvais.irht.cnrs.fr/node/86 .
  • Le Speculum maius est la plus grande encyclopédie médiévale, constituée de citations compilant près de 1700 œuvres et auteurs. Elle a été intégrée dans le corpus en ligne des encyclopédies médiévales, où toutes les citations qu’elle compile peuvent être consultées à partir du nom d’auteur ou d’œuvre médiévale ou d’une recherche par mot : http://sourcencyme.irht.cnrs.fr/ (la base "SourcEncyMe" sera en accès public à partir du 24 février 2016).
  • Notice établie avec le concours de Mme Isabelle Draelants (IRHT, Paris), que nous remercions.

Signaler un complément d'information

Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de Speculum majus, Vincentius Bellovacensis (1190?-1264?), dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2018 (permalink : http://fama.irht.cnrs.fr/oeuvre/254348). Consultation du 10/12/2019.

Speculum majus

Vincentius Bellovacensis (1190?-1264?)