Bernardus Claraevallensis (pseudo), Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis

London, British Library, Royal MS 08.C.VII., fol. 86r-

1301-1400

« Meditaciones beati Bernardi de Claris Vallibus. Multi multa sciunt », suivi après par les Synonyma d’Isidore, f. 115 du chapitre: « Perfectissima atque plenissima justicia… - …amabilis appareas » (comme dans Royal 8 B VIII, 8 D III et 8 F IV). Les Synonyma sont encastrées entre les Meditationes et le chapitre Perfectissima avec cette mention rubriquée signalée par J. Elfassi (« Les Synonyma d’Isidore de Séville : un manuel de grammaire ou de morale ? La réception médiévale de l’œuvre », Revue d’études augustiniennes et Patristiques, 52, 2006, p. 167-198, ici p. 186-187) : à la fin des Meditationes « Require capitulum XVIII post Synonima ») et après les Synonyma : « Hoc capitulum est de meditacionibus beati Bernardi ».

Signaler un complément d'information

Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de London, British Library, Royal MS 08.C.VII., fol. 86r-", dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2016 (permalink : http://fama.irht.cnrs.fr/manuscrit/33874). Consultation du 21/07/2019.

London, British Library, Royal MS 08.C.VII., fol. 86r-