Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis

Bernardus Claraevallensis (pseudo)

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb15519868x

prose

Édification, dévotion, ouvrages moraux

1160-1200

660+

  • PL 184, col. 485-508.
  • Bloomfield, Incipits..., n° 3126 (liste de 253 mss).
  • G. Raciti, "L’auteur du De spiritu et anima", Rivista di filosofia neo-scolastica 53 (1961), 385-401 (attribue l’ouvrage à Pierre le Mangeur).
  • G. Folliet, "Bulletin Augustinien pour 1961", Revue des études augustiniennes 10 (1964), p. 205, n° 61.
  • R. Bultot, "Les Meditationes pseudo-bernardines sur la connaissance de la condition humaine", Sacris erudiri 15 (1964), 256-292 (l’attribution à Pierre le Mangeur ne peut être retenue ; l’œuvre est celle d’un prêtre, vivant dans un monastère cistercien et écrivant pour un moine)
  • R. Bultot, "Encore les Meditationes pseudo-bernardines", Sacris erudiri 16 (1965), 425-427.
  • B. Distelbrink, Bonaventurae scripta authentica dubia vel spuria critice recensita, Romae, 1975, n° 85.
  • H. Rochais, E. Manning, Bibliographie générale de l’ordre cistercien. Saint Bernard, Notices relatives aux manuscrits, Rochefort (Belgique), 21/2, 1980 ; 21/3, 1980 ; 21/4, 1980 ; 21/5, 1980 ; 21/7-8-9, 1982 ; 21/13-14-15, 1982 ; 21/16-17, 1982 ; 21/18, 1982.
  • J. Elfassi, Les Synonyma d’Isidore de Séville : édition critique et histoire du texte, Paris, 2001 (thèse de l’EPHE, IVe section), voir surtout le chapitre I.1 (inventaire des mss. conservés) p. 7-130 ; le chapitre IV.1 (Paratexte et contexte) p. 600-642 ; le chapitre IV.2, § 5.2 (œuvres souvent associées aux Synonyma), p. 634-637 (Meditationes de Ps.-Bernard, Soliloquia et Speculum peccatoris de Ps.-Augustin p. 637).
  • Walter Cahn, "A Late Medieval Devotional Miscellany", dans Old Books, New Learning. Essays on Medieval and Renaissance Books at Yale, éd. Robert Gary Babcock, Lee Patterson, New Haven, CT : Beinecke Rare Book & Manuscript Library, 2001 (Yale University Library Gazette. Occasional Supplement 4), 105-112.
  • J. Elfassi, "Trois aspects inattendus de la postérité des Synonyma d’Isidore de Séville : les prières, les textes hagiographiques et les collections canoniques", Revue d’histoire des textes, n.s. 1 (2003), 109-152.
  • CALMA III.1, p. 66.
  • C. Giraud, Pro captu lectoris. Pseudo-Augustin, pseudo-Bernard et l’Idiota, ou la fortune d’un corpus de textes spirituels pseudépigraphes au Moyen Âge et à l’époque moderne, mémoire inédit pour l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches, EPHE, IVe section, 28 juin 2014. (liste d'environ 660 mss, p. 337 sq).
  • Patrice Sicard, Iter Victorinum. La tradition manuscrite des œuvres de Hugues et de Richard de Saint-Victor, Turnhout : Brepols, 2015, 482-499.
  • C. Giraud, Spiritualité et histoire des textes entre Moyen Âge et époque moderne. Genèse et fortune d'un corpus pseudépigraphe de méditations, Paris : Institut d’Études augustiniennes - Brepols, 2016.
  • Plusieurs attributions : Bernardus Claraevallensis ; Petrus Comestor ; Alcherus Claraevallensis ; Ambrosius ; Augustinus ; Hugo de Sancto Victore.
  • Cédric Giraud nous a très généreusement communiqué la liste de manuscrits qu'il avait établie pour ses recherches. Nous le remercions de sa collaboration.

Submit complementary information

trier par : shelfmark date origine

Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis, Bernardus Claraevallensis (pseudo), dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2019 (permalink : http://fama.irht.cnrs.fr/en/oeuvre/267497). Consultation du 22/11/2019.

Meditationes piissimae de cognitione humanae conditionis

Bernardus Claraevallensis (pseudo)