Summa de vitiis et virtutibus

Guillelmus Peraldus (1200?-1271)

Kaeppeli II, n. 1622

prose

Édification, dévotion, ouvrages moraux

1231-1249

739

  • Guillelmi Peraldi Summae virtutum ac vitiorum, 2 tomes en 1 vol., Parisiis : L. Boullenger, 1648. En ligne, tome I : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5765745w ; tome II : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57658865.
  • A. Dondaine, "Guillaume Peyraut. Vie et œuvres", Archivum fratrum praedicatorum 18 (1948), 162-236.
  • T. Kaeppeli, Scriptores Ordinis Praedicatorum Medii Aevi, vol. II, Romae, 1975, 133-142.
  • Incipits of Latin Works on the Virtues and Vices, 1100-1500 A.D. cur. Morton W. Bloomfield - Bertrand-Georges Guyot - Donald R. Howard - Thyra B. Kabealo, Cambridge, MA 1979, n. 1628, 5601.
  • T. Kaeppeli - E. Panella, Scriptores Ordinis Praedicatorum Medii Aevi, vol. IV, Romae, 1993, 106.
  • U. Neddermeyer, Von der Handschrift zum gedruckten Buch, 2 vol., Wiesbaden, 1998, vol. II, p. 735 (signale 700 mss sans en donner la liste).
  • M. Verweij, "Three Peraldus manuscripts at Gonville and Caius College, Cambridge", Transactions of the Cambridge Bibliographical Society 12 (2002), 322-330.
  • M. Verweij, "Zwei (oder drei) Chemnitzer Peraldushandschriften in Leipzig", Codices manuscripti 44-45 (2003), 3-12.
  • M. Verweij, "Peraldus manuscripts in Sankt Gallen. A question of context", Scriptorium 60 (2006), 107-123.
  • M. Verweij, "The manuscript transmission of the Summa de virtutibus by Guillielmus Peraldus. A preliminary survey of the manuscripts", Medioevo 31 (2006), 103-296.
  • M. Verweij, "Vierhonderd handschriften in tweeënhalve eeuw. Het geval van Peraldus", De Gulden Passer 85 (2007), 21-41.
  • Dans la transmission on trouve : mss de la Summa de vitiis ; mss de la Summa de virtutibus ; mss de la Summa de vitiis et virtutibus. D'après Verweij 2006, il faut considérer les deux sommes comme deux œuvres indépendantes, même si la Somme des vertus fait mention de certains passages de l'autre.
  • Datation : Summa de vitiis écrite dans les années 1230 ; la Summa de virtutibus dans les années 1240.
  • D'après Verweij 2006, environ 396 mss pour la Summa de virtutibus (dont 222 transmettent le texte complet, 133 des extraits et des abréviations) ; pour la Summa de vitiis il faut compter plus de 300 mss (d'après les listes de Dondaine et Kaeppeli).
  • Kaeppeli : environ 739 mss avec indication pour chaque ms, s'il s'agit d'un témoin de la Summa de vitiis (A) ou de la Summa de virtutibus (B) ou les deux ensemble (AB).
  • Pour la Summa de virtutibus, Verweij identifie au moins 6 abréviations : Abbreviatio Austriaca sive Bohemica (52 mss) ; Abbreviatio Belgica (5 mss) ; Abbreviatio Graeciana (2 mss) ; Abbreviatio Neapolitana (2 mss) ; Abbreviatio Normannica (8 mss) ; Abbreviatio obmissis (7 mss). Puis, il donne une liste de 52+1 mss transmettant des abréviations qui ne peuvent pas être rapprochées les unes avec les autres.
  • Au moins 38 éditions imprimées pour la Summa de virtutibus entre 1468 et 1668.

Submit complementary information

trier par : shelfmark date origine

Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de Summa de vitiis et virtutibus, Guillelmus Peraldus (1200?-1271), dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2019 (permalink : http://fama.irht.cnrs.fr/en/oeuvre/267481). Consultation du 18/06/2019.

Summa de vitiis et virtutibus

Guillelmus Peraldus (1200?-1271)